Sophrologie

Pourquoi j’ai commencé une formation de sophrologie il y a un an ?

La sophrologie favorise l'épanouissement des enfants, des adolescents et des étudiants

Comme vous le savez, je suis spécialisée dans l’accompagnement individuel des enfants, des adolescents et des étudiants depuis 2002. J’ai suivi des formations en psychologie du développement, en psychologie cognitive, en PNL… pour mon activité de coach que j’exerce en libéral depuis avril 2017. Alors, pourquoi me former à la sophrologie aujourd’hui ? Qu’est-ce que cette discipline va apporter aux suivis que j’effectue auprès d’un jeune public ? Je vous dis tout dans cet article.

Aller consulter un.e sophrologue pour un enfant ou un adolescent peut avoir de nombreux bienfaits sur sa scolarité, ses études : gestion du stress et des émotions, un meilleur développement de l’attention et de la concentration, une amélioration du sommeil, une confiance en soi et une estime de soi renforcées. Autant d’éléments qui représentent un réel apport en terme d’efficacité à mon travail.

Je fais ici le point avec vous sur ce qu’est la sophrologie, en quoi cette discipline est adaptée pour le coaching des enfants, des adolescents et des étudiants. Je vous expliquerai ensuite comment se déroule une séance de sophrologie et quelles peuvent être les motivations des familles à venir chez ce type de professionnel.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Mise au point par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo en Espagne en 1960, cette discipline propose une démarche qui vise à développer une plus grande connaissance de soi et, avec elle, le développement de ses capacités d’action, d’adaptation et d’évolution. L’approche sophrologique est donc une méthode centrée sur l’harmonie (du corps et de l’esprit), le bien-être. Ce dernier point étant au cœur de mon accompagnement en coaching auprès des jeunes, il était par conséquent tout naturel que je me forme à la sophrologie.

Dans le contexte scolaire, les élèves et les étudiants ont certes besoin de leur intellect mais pas seulement : leur corps et leur émotivité sont partie prenante également de leurs apprentissages. Je le rappelle souvent dans mes séances. De fait, la dimension affective et corporelle peuvent annihiler, ou au contraire, venir consolider le travail intellectuel. Ainsi, ces jeunes trouveront dans la sophrologie des moyens de s’épanouir personnellement et de réussir scolairement, éléments, vous le savez maintenant, qui constituent mon credo. Je vous explique tout cela en détail dans la suite de l’article.

Dans quelle mesure la sophrologie est-elle adaptée dans l’accompagnement des enfants, des adolescents et des étudiants ?

La sophrologie peut s’adresser à des enfants à partir de 3 ans. Cependant, de 3 à 6 ans, les séances sont essentiellement basées sur le kinesthésique : découverte de son corps et de sa respiration. Personnellement, je n’accompagne pas les jeunes enfants dans cette tranche d’âge.

Au-delà de 6 ans et jusqu’à 12 ans, la sophrologie va être adaptée à ce public jeune pour favoriser leur épanouissement personnel et leur réussite scolaire. On va alors leur faire vivre des pratiques ludiques et en adéquation avec leurs capacités attentionnelles.

Après l’âge de 12 ans, les séances de sophrologie ressemblent d’avantage aux séances que l’on effectue auprès des adultes, en prenant en compte les problématiques adolescentes liées à leurs études et à leur vie personnelle. Les techniques spécifiques de la discipline sont donc dirigées dans ce sens.

Déroulement d’une séance de sophrologie

Chaque enfant, chaque adolescent est unique. Et, par là-même, chacun d’entre eux va vivre les séances de manière différente.

Mais, généralement, les enfants vont réagir plus ou moins rapidement aux stimuli extérieurs et vont donc être assez vite déconcentrés. Les séances sont donc moins longues ou plus variées (j’envisage d’y mêler des éléments de coaching). Ainsi, les exercices sont plus ludiques ou imagés (en prenant appui sur des histoires ou des contes, sur des jeux, par exemple).

Pour les adolescents ou les étudiants, les séances de sophrologie sont davantage centrées sur des expériences qui favorisent l’autonomie, en lien avec leur.s problématique.s. Ceci afin d’harmoniser corps et esprit dans le but d’accentuer leur bien-être pour un développement qualitatif, une meilleure réussite. Les jeunes se préparent mieux de la sorte à vivre leur vie d’adulte future.

Lors de la première séance, le.a sophrologue va initier le dialogue et chercher à bien identifier l’origine de la problématique afin d’adapter au mieux les pratiques avec ce recueil d’informations très précieux. C’est une séance qui, comme vous vous en doutez (je le répète régulièrement à mes clients qui viennent en coaching), est essentielle et nécessite d’être bien formé.

La présence des parents n’est pas nécessaire pour les enfants et pas souhaitable pour les adolescents. D’autant que, pendant le réaménagement de mon cabinet, je me déplace au domicile du jeune qui, de ce fait, se sentira en sécurité au sein de son environnement. Lorsque les travaux de mon cabinet seront terminés, l’ambiance chaleureuse que j’y créerai devrait favoriser très rapidement la sérénité, notamment dans la pièce gestion du stress déjà réalisée. Toutefois, il y aura possibilité d’effectuer certaines séances à domicile dans le cas des refus scolaires anxieux par exemple.

Les parents étant partie prenante dans l’accompagnement de leurs enfants, ils ont un vrai rôle à jouer dans la pédagogie et l’application des exercices au-delà des séances de sophrologie. L’autonomie et l’harmonie familiale restent pour moi le garant du plein épanouissement des jeunes. C’est pourquoi j’ai l’intention d’inclure cette discipline aussi dans mon coaching parental.

Les raisons d’une consultation chez le.a sophrologue pour les enfants et les adolescents

  • Le stress chez l’enfant, l’adolescent et l’étudiant, lié à l’environnement scolaire (évaluations, examens, orientation…) et/ou familial et/ou social.
  • Le développement des capacités attentionnelles et de concentration qui sont les piliers cognitifs indispensables à un apprentissage efficace.
  • Les troubles du sommeil, les problèmes d’endormissement… qui ont des répercussions sur l’apprentissage et la mémorisation (j’ai une conférence en préparation sur le sujet).
  • L’estime de soi et la confiance en soi, éléments fondamentaux dans la réussite scolaire.
  • La gestion des émotions désagréables : les peurs, la colère, la tristesse ou la culpabilité peuvent représenter des freins à l’épanouissement du jeune.

J’ai hâte de pouvoir vous faire profiter de mes compétences sophrologiques 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *